Danseur et masseur franco-italien né en 1986, vit à Paris.

Massimo Fusco s’est formé à la danse contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il suit des cours de danse contemporaine, d'improvisation, de composition, d'anatomie, de musique et d'histoire de la danse.

Il est interprète pour les projets de Jean-Claude Gallotta au Centre Chorégraphique National de Grenoble, Annabelle Bonnery & Francois Deneulin, Hervé Robbe au Centre Chorégraphique National du Havre, Sarah Crépin & Etienne Cuppens, Joanne Leighton au Centre Chorégraphique National de Belfort, Clédat & Petitpierre, Alban Richard au Centre Chorégraphique National de Caen, Mélanie Perrier, Christian Rizzo au Centre Chorégraphique National de Montpellier, Dominique Brun et Gisèle Vienne.

Au cinéma, il danse dans le film Le Bal des actrices réalisé par Maïwenn, et est l’un des personnages du film Si c’était de l’amour réalisé par Patric Chiha en sélection officielle et récompensé d’un Teddy Award à la Berlinale 2020, festival du film de Berlin.

Professeur de danse Diplômé d’État, il est invité à donner des workshops et trainings professionnels pour les danseurs du Ballet Preljocaj, du Ballet National de Marseille / (LA)HORDE, de la compagnie DCA / Philippe Decouflé ainsi qu’au festival Montpellier Danse et au Centre National de la Danse. Il développe des ateliers de pratique artistique depuis plus de dix ans en France et en Europe à destination d’enfants, d’adolescents et d’adultes dans des contextes variés. À cette expérience solide, s’ajoutent depuis les dernières années, des projets chorégraphiques ambitieux qu’il mène au sein de structures médico-sociales où la recherche, l’expérimentation, le partage mais aussi l’ « être ensemble » y font l’objet d’une attention particulière.

Il s'intéresse à la performance en art et obtient le diplôme universitaire art, danse et performance à l'université de Besançon. La transversalité qu’offre ce domaine artistique lui permet d’y voir un champ d’action possible. Il creuse alors son rapport à l’écriture et à la composition en se servant de l’improvisation comme moteur à la créativité. Récemment certifié praticien en massage Tui Na, il entreprend de mettre en relation les pratiques artistiques et les méthodes somatiques dans une installation sonore immersive Corps Sonores.

Massimo Fusco

Crédits photo : Simon La Salle - Sasha Marro

Spectacles