Jonas Chéreau a fait des études d‘histoire et de danse au CNDC d’Angers.

Depuis 2007, il a participé en tant qu’interprète aux projets de Daniel Larrieu, Fanny de Chaillé, Mickaël Phelippeau, Laure Bonicel, Anne Collod, Jocelyn Cottencin, Sara Manente, Lilia Mestre, Pauline Brun et Diederik Peeters. Récemment, il a pris part à la reconstruction de Mauvais Genre d’Alain Buffard.

En tant que chorégraphe et danseur, Jonas Chéreau a co-créé avec Jacques Bonnaffé, Nature aime à se cacher propos dansé sur Le visible est le caché de Jean-Christophe Bailly dans le cadre des Sujets à Vifs organisés par la SACD lors du festival d’Avignon. Suite à cette rencontre, un projet intitulé Chassez le naturel, mettant de nouveau en scène les deux complices, a été créé au Théâtre de la Bastille, à Paris.

Aussi, il co-signe avec Madeleine Fournier plusieurs projets : Les interprètes ne sont pas à la hauteur en 2011, Sexe symbole (pour approfondir le sens du terme) en 2013, 306 Manon en 2013, film réalisé par Tamara Seilman, SOUS-TITRE en 2015 et Partout en 2016. Parallèlement, Jonas Chéreau fait partie du collectif EDA aux côtés de Maude Albertier et Sarah Pellerin-Ott avec qui il crée TROIS en 2015 et Nos futurs en 2018.

Avec Baleine, sa nouvelle création 2019, Jonas Chéreau inaugurera une nouvelle manière d’aborder la fabrication d’un objet chorégraphique, cette fois-ci en solo.

Jonas Chéreau - portrait

Crédits photo : DR

Spectacles